Le Cri

Magie de l’eau, dernier mot à la dérive, hésitant. / Lancé par qui, libéré du corps lourd, là, allongé / Parmi pierres et arbres glacés. Urgence du mot, / Premier, dernier, dont tu ne veux pas. Pourtant,

Il est la vie, sa vie sans toi n’est rien, et il chante / L’arrachement, le retour, la lumière et la tempête. / Il ne sait, appelle, implore. Oh, folie des hommes. /La beauté peine, trace un chemin, mot agonisant.

Soleil indifférent, la sève rejoint le profond, il se / Tait. Le mot suffoque, saute les vagues, accroche / Une branche nourrie, pluies à venir. Cri du corps.

Le printemps sera rouge sang, le rouge de la vie. / L’amour ne se noie jamais, et les enfants jouent. Oh, l’océan boit le fleuve. Marcher sur la neige.

Photos : Masque de théâtre, m. St Raymond, Tlse, 03/08/18, 17:10 ; Cariatide engainée XVIe s., m. des Augustins, Tlse, 03/06/18, 16:52 ; Canal de Brienne, Tlse, 14/03/21, 15:11, sonnet ©JJM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s