L’Œuvre à venir

Se pourra-t-il que des remous

Du fleuve que rien n’arrêtera,

Parmi les branches arrachées

Des montagnes et des plaines,

Naisse la douceur des regards

Et des mains, l’œuvre à venir

Des rêves, de l’illusion vitale,

Dans le frôlement de l’abîme.

Photos : Fleuve 27 02 15 16h33 ; Migrante, 1936, Dorothea Lange, m. du Jeu de Paume, Paris, 30 10 18 15h23 ; Ombre, 31 12 15 7h05 ; impromptu ©JJM

Le Sang

Chantez corps blessés, chantez.

Vous seuls direz la joie, le rire,

L’amour brûlant. Le sang coule

En vous, et chacun de vos mots

Irrigue la moindre fleur, le plus

Petit arbuste, la fontaine devant

Le kiosque où vous défiez la vie,

Nous danserons jusqu’à la nuit.

Photos : Statuette féminine, Îles de Cyclades, Cycladique ancien, 2700-2300 av. J.-C., dessin, 15/12/19 ; Billie Holiday, dessin, 12/01/20 ; Massif de fleurs devant le kiosque, Grand-Rond, 03/04/21, 11:05 ; impromptu ©JJM

Le Hublot

Le temps me joue des tours, ma

Pensée flotte, le hublot du réel

S’ouvre. Je vois se croiser l’être

Et le devenir, en un troublant à-

Peu-près. Tu es derrière moi, je

Me retourne. Le Canal scintille.

Il fait miroiter cet instant dont

L’existence, mise à nu, raffole.

Photos : Péniche, Canal du Midi, Tlse, 04/01/17, 19:55 ; Jardin des Tuileries 27/02/18, 11:59 ; Pont St Ange, Rome, 20/08/18, 12:44 ; impromptu ©JJM

Le Sable

De l’être l’eau et l’air mêlés

En un visage serpentin. Oh

Oui, sable entre les doigts,

Grains de coquillages usés,

Tant de mots lancés au loin

Dans les crevasses marines.

Refuge de l’aventure à venir,

La roche console de l’orage.

Photos : Digue, Sans Sebastian, 27/10/17, 17:23 ; Méditerranée, Peñíscola 11/08/15, 17:56 ; Jardin des Tuileries, 27/02/18, 12:05, impromptu, ©JJM