Un liquide cristal…

Ne plus bouger, l’eau s’en charge, et voir. « Un liquide cristal… forme un large canal, / Qui comme un beau miroir, dans sa glace inconstante, / Fait de tous ses voisins la peinture mouvante… », dit Habert de Cérisy (Paris, v. 1610 / 1654). L’eau, bien sûr, me dis-je, premier miroir. « Peintre brillant, d’un art inimitable, / Tu fais sans nul effort un ouvrage inconstant / Qui ressemble toujours, et n’est jamais semblable », ajoute Louis d’Epinay d’Ételan (1604-1644) (Anthologie de la poésie baroque française, Jean Rousset).

En effet…

Berge du Canal du Midi, Toulouse, 03/06/17, 16:57 ©JJM

Le hublots du Canal !

Entrevoir, à peine voir, sans le vouloir, me dis-je. Une péniche « club de gym », reflet lunaire sur le Canal du Midi, des hublots, je ne vois que cela, et m’arrête. Mais il y a toujours plus. Des personnages, une histoire, des émotions.

Canal du Midi, 04/01/17, 19:55 ©JJM

Revenir au visage

Revenir au visage, cœur de tout, si difficile à voir, impossible, me dis-je. Que veut dire voir un visage, je ne sais. À la sauvette, parfois, nul n’étant visé, ni lui ni moi, présence d’une absence, insaisissable beauté, flottement. Je ne m’en lasse pas. Chercher.

Même vu, un visage, venu de si loin, se cherche, il n’est plus là, ni ailleurs. Mais il y a quelqu’une, quelqu’un, là.

Scène au Louvre, 13/02/17, 14:57 ©JJM

Voir, revoir

D’une eau l’autre, revoir les mouettes, les goélands, amoureux des remous, qui me parlent de toi, du large, des côtes léchées par la houle, — et le ciel, partout, sur le fleuve bouleversant de beauté.

Garonne, Bazacle, Toulouse, 13/12/15, 11:16 ©JJM