Le premier cri

Oh, violence de l’origine, archaïque vie.
Langue arrachée, le corps et l’âme écartelés.
Cœur de l’énigme, danse de joie, sol martelé.
Appel de l’autre et sous la peau le premier cri.
30 04 17

Publicités

Embrun sucré

Nuit, long voyage, le chien de la forêt aboie.
Nids malmenés par le vent, pins ébouriffés,
Plage ventée. Oh, parfum d’un amour griffé.
Algues, tapis d’écume, embrun sucré d’émoi.

29 04 17