Sois nuage

Tissu blanc étendu à un fil. En toi, monde effrité, âme
en lambeaux. Personne. Tu as cru voir, oh, traits rieurs,

épaule, sein. Haie de cyprès, pierres de craie. Le soleil.
Ton imagination galope à cru. Apaise ton cœur, oiseau

en cage. Trouve un refuge, regarde au loin. Ne vois-tu
pas la mer, sois patient, prends un chemin. Sois nuage.

24 07 17
Louvre, Cour Carrée
07 06 17, 17h54 ©JJM

Le Paradis perdu

Je tremble, ne peux rien faire, tends un bras, le miracle
s’accomplit, sans dieu. J’étouffe sous le drap, en boule,

ce n’est rien. Banal drame de l’amour, tragédie de coton.
Oh, à l’opéra, là oui, aimer à mourir, crier, rire et pleurer.

Mais ici, la nuit, les larmes du trop-plein, le ventre griffé.
Il suffit que je me lève, ramasse Le Paradis perdu. Allez.

23 07 17
Maquette pour « Tristan et Isolde », de Wagner. Drame
musical en 3 actes. Le manoir de Tristan, acte III.
Opéra Garnier. Décor. : A. Bailly, M. Jambon. 14 12 1904.
Musée d’Orsay, 09 06 17, 11h32. ©JJM

Souffle rauque

Ruines, fumée, pas un cri, le souffle rauque d’une bête.
Volet fermé, drap en boule, lumière, est-ce une lumière.

Silhouettes sur le trottoir, vitres cassées, la guerre sur
l’écran. Vague lueur pâle, dedans, sur les murs. Souffle

rauque, mon cœur, glacé de chagrin. Je sais, ne pas dire
cela. Le corps s’en fiche, contient tout, les images filent.

22 07 17
Beaubourg, 10 06 17, 15h03.©JJM

Clapotis

Dans ce jardin où les mains se frôlent, protégées
de l’histoire par la douce explosion des pivoines,

les effluves sucrés de roses en grappes, le ciel pur,
j’ai entendu le murmure des vagues, les mouettes

face au vent, le clapotis de l’eau dans une roche
secrète, oh, et un air, tu sais, Vissi d’arte, Maria.

21 07 17
Pivoine, Cloître des Augustins, Toulouse
21 05 17, 17h28. ©JJM

Arc-en-ciel

Dans la douceur des formes, chair fragile. Espérance
qu’un peu d’eau fait briller, ton regard. Le volet claque

sur un fond bleu, l’arc-en-ciel raye la vision, m’éblouit.
L’ombre est refuge, le noir, un cri d’oiseau dans un ciel

pur. Pourquoi ce moment m’est-il revenu, oh, éclatante
beauté, avec toi, Grenade, Cordoue, n’en jamais revenir.

20 07 17
Musée Rodin, Jardin des Sculptures, 08 06 17, 11h27. ©JJM

Palmes tressées

J’ouvre la fenêtre, il fait si chaud. Je rembobine ma
vie, oh, imprégné de la douceur de tes bras de sable.

Je m’éloigne, inexorablement. Habillé d’un pagne
blanc, paysage africain. Larmes de nuages rouges,

grands acacias, baobabs, huttes de palmes tressées.
Oui, dans le grenier de mes tremblements enfantins.

19 07 17
Nuit, 25 05 16, 4h31. ©JJM

Nu (vis)age

Visage étonné, oh, qu’as-tu vu de si touchant. Est-ce
la colère du renoncement, est-ce l’acide des douceurs

cachées ou des joies étreintes. La bouche fermée, non,
as-tu peur. Non, c’est la stupéfaction devant l’absence.

La joie ouvre ta bouche, tout est fugace. Au fond de tes
yeux, l’océan à venir. Ce n’est rien. Oh, qu’as-tu donc vu.

17 07 17
Nuage, 27 04 17, 10h47. ©JJM

Inépuisable grâce

Inépuisable grâce, tu laves à grande eau la saleté du jour.
Le ventre noué j’ai ouvert la fenêtre, cyprès dans un vent

furieux. Oh, tornade en plein été. La tourterelle posée sur
une branche ne bouge pas. Buée d’un rêve, là, sur la vitre,

tu danses avec les arbres, tu chantes, je ne vois plus rien.
Joie de vivre, nourrie de beauté. Un visage sous la pluie.

16 07 17

Croire au soleil

Paysages brûlés, fleuves à sec, lits de pierres. Les bêtes
perdues s’enfuient, les montagnes blessent le ciel. Les

oiseaux cherchent où nicher, chanter. Parfum des arbres.
L’amour ne s’éteint pas, ou il n’est rien. Oh, quel mythe

sauvera les abeilles, les yeux. Belle illusion, la nudité.
Balayer les mots vides. Rire, croire au soleil, me taire.

14 07 17
Massif de la Clape, 10 05 17, 11h45. ©JJM

Voyage

Absence. Tourbillon des remous. Gros pneus malmenés
accrochés au ras de l’eau. Pensées errantes et bricolage

des entrailles triturées. La côte, une ligne bleue devinée
dans un halo de brume. Le soleil n’est pas loin. Pris de

vertige, j’ai appelé, appelé, et les oiseaux ont fui. Alors,
geste d’amour, j’ai rêvé d’un voyage impossible, encore.

13 07 17
Louvre, 13 02 17, 13h12. ©JJM