Attendre

Je ne veux pas attendre. Attendre est vain, / Espérer, boucher une source avec de l’eau. / Une porte s’est ouverte, où, je ne sais plus, / J’ai détourné la tête, peur du miroir de l’or

Du soir. Enfant, un bloc d’émotion, visage / De biais, être vu, pas vu. Et là, cette porte. / Une fable naît, un patio brille. Ta présence / Entrevue, élégante, légère. Je me suis jeté,

N’ai pas compris, fermée. Pas le vent, non, / Impossible. Une voix lointaine, douce. J’ai / Dû rêver, j’aime. Je vole, c’est ridicule, n’y

Peux rien, et enfant je n’atterrissais jamais. / La porte est restée fermée. Longtemps j’ai / Attendu, mon cœur battait, oui, à se briser.

Photos : Enfant(s), JJM, 04/04/21 ; Palmiers, San Carlos de la Rápita, España, 12/08/17, 16h:36, sonnet ©JJM

2 réflexions sur “Attendre

  1. Tes poèmes découverts aujourd’hui. Très beaux, très toi … et ces photos ! te reconnais … tellement. Surtout celle de droite, ce petit sourire gêné … Papayoup gêné d’être là, d’être heureux d’être regardé, enfin !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s