Les oies sauvages

Le monde s’effondre est / Image ou symptôme, ou / Désir de nouveau car les / Yeux voient une fontaine

Les oies sauvages volant / En V pointé un ciel clair / Mais front sur la fenêtre / Embuée du matin je me

Bats incapable d’effacer / Éponge en main l’image / De l’effondrement malin / Entrailles noyées de nuit

Luttant contre moi-même / Qui d’autre peux-tu dire / Si dessous ou dehors ou / Devant lointain se cache

Encore tapi dans l’ombre / Un monde renaissant pur / Je lutte impuissant contre / L’image d’un enfant seul

Autre image appel je sais / Les oies sauvages tracent / Un chemin transparent je / Les suis je m’en vais fuis.

Photo : Fontaine, Jardin des Tuileries, 28/10/22, 18:23, rien ©JJM 

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s