La Sirène

Courir, toujours courir après quoi. / Rien. Ligoté par les lignes de fuite, / Me relever. Où est-ce, espace vide, / Le fil s’use, rompu, effiloché, pend.

Reprendre. Courir, oui mais bobine / À terre, elle roule à l’infini, vers tes / Pas. Dessiner, visage, ciel. Ne plus / Croire, ceci cela, en ceci cela, fini.

Un bateau passe majestueux glisse,  / Indifférent. Mains agitées, un quai, / Des mouchoirs. Ne pas pleurer, il

Part, revient, la nuit. Grand salon, / L’orchestre joue. Oh, ne ferme pas / Les yeux. Sirène aigue, il revient.

Photo : « Nous Deux », 1957, Zao Wou-Ki, m. d’Art Moderne, Paris, 27/07/18, 11:27, sonnet ©JJM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s