Corps

L’être, le corps, ce que je touche et qui / Jamais ne s’échappe, ne se détache de / L’univers. Platanes, oiseau ou caillou. / Ce corps, mien. L’autre, mains posées

Je le serre, l’écoute au bout des doigts. / Le corps est mélodie. Il chante, danse, / Enlacement, rien ne subsiste, les mains / Courent, l’être se dilue. Corps si fluide.

Os, muscles, cerveau, visage. Fluidité / De la mort dans la vie, contre la mort. / Harmonie, oh, cacophonie, dispersion.

Lassitude, corps fourbu de ce silence. / Bruit de fond, loin, mais là. Le corps / Est ailleurs, beauté, grondement, feu.

Photos(s) : Ontologie sauvage IV, du 30/03 au 12/04/21, sonnet ©JJM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s