Destin

Tout mot cache un silence, son ombre portée, / À peine dit, crée un vide sien, celui du corps. / Il fait feu de tout moi, logé au cœur du crâne, / Fouillant profond, fait sa toile, un nid ou rien.

Silence imminent reconduit, le mot est douce / Flèche ou cible de paille. Au soleil tout brûle, / Renaissant, miroir aux éclats de sel, et devant / Batifole l’univers. Arbres et oiseaux, prairies,

Montagnes, tout est bon, à qui dira les larmes, / De joie ou de tristesse, fulgurant écho, la chair / Caressée, blessée, ce qui touche l’œil, la peau,

Le corps exposé. Bleu du ciel et de la mer, nuit / Rongée d’absence, de cris. Terre, aux semelles / collée, dans ma bouche devient paysage, destin.

Photos : Reflet du matin, petite fenêtre, Toulouse, 08/06/15, 06:56 ; Buste d’Isabelle d’Aragon, 1469, Francsco Laurana, Italie, m. Jacquemart-André, Paris, 08/04/17, 11:33 ; Tête d’Apollon, « l’Apollon de Cassel », 2e s. ap. J.-C., Grèce (d’après Phidias original 470-460 av. J.-C.), louvre, 20/07/20, 11:36 ; sonnet ©JJM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s