Bonheur moiré

Se perdre dans ses pensées, oh,

Source de l’informe en-deçà de

Soi, mais non, à quoi penses-tu,

Tais-toi, laisse-toi aller. Tu suis

De l’être l’inquiétude, la brume

Des possibles, le feu revigorant

De la mélancolique incertitude,

Bonheur moiré du miroir d’eau.

Photos : « Nymphe à la fontaine des Innocents », J. Lœbnitz, d’ap. J. Goujon (XVIe s.), v. 1894, m. d’Orsay, Paris, 26/07/18, 11:55 ; envers de Garonne, 07/12/14, 17:10 ; Dans le métro, Tlse, 01/02/16, 15:12 ; impromptu ©JJM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s