Le Griot

Oui, je cours ci et là. Figuier, statue, genêt.

Jamais, crie le griot accroché à mon bras,

Jamais, crie le griot, l’amour ne s’éteindra.

La nuit est claire, et volent les mots étonnés.

Photos : Briques d’un porche, cloître des Augustins, Tlse, 22 07 18 16h45 ; Reflet(s), 15 07 15 12h21 ; Titus, affiche de La Clémence de Titus, 06 06 18 14h09 ; quatrain ©JJM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s