Le Carrelage

Ce matin, la fenêtre a bougé. / Tapis, meubles, non. Bibelots,

Lampes. Fauteuils, un seul. Ce / N’est pas une question de place.

Je suis des lambeaux de rêves / Et traverse une pièce immense.

Le carrelage est mou. À la fenêtre, / Les cyprès se penchent. Au mur,

Le tableau se creuse, les arbres / Peints glissent vers les vitres.

Je me mets à parler. Les mots / S’évaporent au plafond. Au sol,

Un enfant joue aux billes, lève / La tête : Tu vois, ce n’est rien.

Photos : Mosaïque au sol, ép. romaine, et Buste, v. 120, art romain, m. Saint-Raymond, Toulouse, 03/08/18, 16:32-41, texte, distiques (De sable un Château, recueil inédit) ©JJM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s