La Fleur

(Bonjour, depuis quelques semaines, presque tous les jours des personnes passent par cet article, en Allemagne et aux USA. C’est agréable, mais, si vous êtes concerné(e), pourriez-vous m’expliquer pourquoi c’est toujours cet article, La Fleur, très rarement un autre ? Merci en tout cas de vos passages)

Distance entre ici et là, oh, toi et moi, jamais / Ne disparaît, dans l’impossible confusion de / L’œil et de la fleur, l’œil séparé de lui-même. / Illusion des reflets, pupille en son puits infini.

Ailleurs, l’œil se lance dans le feu coloré des / Paysages. Rues, jardins. Derrière les fenêtres / Où se nouent drames, naissances, jeu d’amour / Et petits matins. Oh vertigineuse transparence.

Ou est-ce moi, poussé hors des choses entêté, / Insecte sur le carreau, monde à portée d’ailes. / Oh, tremblement, chercher un appui, le repos.

Les regards se fondent dans la pénombre des / Forêts, suivent de la mer l’inquiétude, voient, / Naïfs, l’énigme d’autres yeux éblouis, libérés.

Photos : Restaurant Georges, Beaubourg, Paris, 25/07/18, 16:50/52, sonnet, ©JJM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s