Petit matin

Voir, au petit matin confiné. Profite de toute lumière, me dis-je, tout reflette une profondeur vitale, ramasse-toi, écoute Paul Nizon. Rappelle-toi Pessoa (Poèmes d’Álvaro de Campos) :

« Le jour est en train d’essayer de percer. Les étoiles cosmopolites / S’enferment au creux du rien dans le ciel solennel.

Dans une grande préméditation du jour qui va percer / Le ciel pâlit à l’orient… / L’obscure clarté où sont semées les étoiles est presque un bleu noir. / Je redresse la tête hors de l’orgie des astres.

Race contradictoire de l’abîme, / Nous débutons en sphinges. »

Petit matin, 29/08/16, 06:34 ©JJM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s