Voir, sympathiser

Voir, pénétrer, se mêler, être envahi, ravi, ivre du parfum des boules de cyprès, la résine en mon sang, ma lymphe sur l’écorce. Franchir en esprit ce que la matière tient  épars, en une solitude inerte.

Ainsi l’artiste parvient-il à viser « l’intention de la vie », « en se plaçant à l’intérieur de l’objet par une espèce de sympathie ». Camus le païen y est parvenu, à Tipasa. Et Marc Aurèle. Alexandre d’Aphrodise dit : « Chrysippe affirme que la substance totale est une, un fluide s’étendant partout à travers elle, par lequel elle est contenue et reste une, et le tout est en sympathie avec lui-même. » Voir, sympathiser.

Visage-cyprès, 20/11/14, 09:58, ©JJM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s