Voir : Bourdelle / Beethoven !

Voir. Intériorité à fleur de peau, un torrent, une tempête musicale, passion de faire entendre et voir. « Moi je suis Bacchus qui pressure pour les hommes le nectar délicieux », dit Ludwig van B. Il suffit d’écouter pour voir, dans les quatuors, et de voir pour entendre, dans Fidélio de 1804/14, pour s’en convaincre.

9 Beethoven 30 07 20 16h02.jpg

Série Détails 9 : Tête de Beethoven, détail, d’après Bourdelle, v. 1888, musée Bourdelle, Paris ; dessin : graphite 5H et pierre noire, 30/07/20 ©JJM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s