Tarragona

Tarragona 24 08 17 14h59

 

Un silence abyssal, préhistoire

de la vie. Au fond des océans,

Le désordre envahit la matière,

Un élan, un cri, un refus. L’être

nu, sans amour, n’aurait pu voir

Le jour ni les arbres, les oiseaux.

Surgit dans la lumière un visage

égaré. Soleil frais, parole inouïe.

 

Texte inédit, extrait ; photo : Mannequin nu en vitrine, magasin vide, ruelle de Tarragona, España, 24/08/17 ©JJM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s