Beaubourg

J’ai froid. Sur la place, un déluge

Transperce les passants, les vélos.

Les café sont pleins, les chocolats

Fument, bières et blancs trinquent.

Beaubourg 31 10 18 17h14

Irons-nous en Andalousie, ma vue

Se brouille, à l’Alhambra. Un pneu

Crie, une voiture affole une flaque.

La vague inonde les tables, la cour

Des Myrtes. Douze Lions, fleuves

De lait, de miel, d’eau, de vin noir.

Le ciel tonne, Grenade nous attend.

 

Photo : Beaubourg, 31/10/18, 17h14 ©JJM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s