Source vive du temps

30 01 20 20h19.jpg

Une blessure traverse mon corps. Elle me libère de tout, de moi. Profonde, inaccessible et crevant les yeux, solaire par mauvais temps, sous un ciel strié d’hirondelles, en larmes, dans la poussière d’un été brûlant, des cris de l’enfance.

Elle m’ouvre sur tout, sur toi, teinte de joie, de chagrin. Source vive du temps, jour et nuit. De mes rêves, elle est le décor. Fleuve d’or, elle sillonne ma peau, mon être, pas moi, ma peau.

 

texte et dessin ©JJM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s