La part secrète

P et F 21 01 20 10h58.jpg

Les mots fusent en tout sens. En coulisse on s’agite, scène et salle confondues, les acteurs sont partout. Le texte est infini, mais le temps compté. Amour. Phèdre va parler. Hamlet est-il fou. Oh, Lucia meurt, et pour Francesca, tourments éternels.

Un rideau de sang sépare le jour et la nuit, après un combat inégal, une joute tragique, béance du destin. Tout est possible, alors. La minute à venir ouvre sur la douceur des corps abandonnés mais libres. Force. Le drapé des costumes oriente les regards, les mains se tendent enfin, les paroles sonnent.

L’entre-deux délivre la part secrète, la malédiction est un leurre. Le voyage est imminent. La mer est là, qui attend et miroite pour qui ne ferme pas les yeux. Du profond, jaillit, volcanique, le désir de beauté.

texte et dessin (variations sur un plâtre de J.-B. Hugues, Les ombres de Paolo Malatesta et Francesca da Rimini, v. 1877, Orsay ; graphite, pierre noire, 21/01/20) ©JJM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s