Dans le sillage des êtres

20 01 20 22h43.jpg

Tout là-bas, en montagne, nuages collés, bêtes à l’abri serrées sur une paille humide. Le monde marmonne dans les cyprès, sur les murs. Moment délicat, tu sais, où les rideaux s’écartent. On est au milieu de rien, nus comme alexandrins de papier.

La scène est vide et le décor figé. Personne, les masques gisent à terre. Malades, lèvres serrées, les yeux perdus. Oh, demain. Que sera la nuit. Vite, lumière partout. Les lampes clignotent, lucioles de rue. Timide, il y a je ne sais quoi de parfumé.

La découpe des toits plein ciel s’orne de fines guirlandes, et les fenêtres s’égayent. Mutation de l’entre-deux. Pas joyeux, sur le trottoir, des voix fraîches s’appellent. C’est délicat, profond. Dans le sillage des êtres, oui, un parfum de beauté.

texte et dessin (en cours) ©JJM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s