Masque rituel

04 12 19 8h38.jpg

Portes et fenêtres ouvertes en grand, dans toutes les pièces, laisser entrer abeilles et papillons, les arbres aussi, et les oiseaux, les fantômes, la pluie, les masques rituels.

Et le ballon, dans la rue, le cri des freins du camion-poubelle, la joie des terrasses, l’air du temps. Le courant chaud du sang, dans la bouche, dans le corps en éveil, faire coulisser la porte du salon, aimer.

Dans le figuier, un merle s’égosille, impatient d’en découdre avec l’infini, Caruso du jardin. Chet sourit, tout va bien, en toute saison le printemps court dans les allées, arrête, écoute.

texte et dessin ©JJM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s