À l’autre bout du Monde

03 02 19.jpg

La nuit, ce ressac, les rochers affleurent. Épars, des éclats de gréements antiques, auréolés d’écume noircie de suie, dérivent, crique invisible, raclent le sable. Ils roulent, hésitent, s’échouent. Souvenirs de coques éclatées, de cales éventrées, d’amours sacrifiés. Déversé sans vergogne, le butin de la vie se délite. Des rouleaux fracassés sur la falaise, le vacarme couvre les plaintes du vent, les chants, les cris d’oiseaux. Des lambeaux d’algues rouges flottent au hasard, arrachés des hauts fonds, mêlés d’arapèdes.

À moitié immergés, visages de joies trop fortes, explosions molles ralenties par le destin. Passent aussi bouts de phrases, regards, livres aux pages dissoutes, rues obliques ou secrètes, vitrines de magasins luxueux, brasseries. Le salon bleu décoré à l’anglaise d’un paquebot cinglant vers le Nord, au large d’Ostende. Dans la pénombre, ton sourire, le crépitement des pas perdus, se croisent, filent, resurgissent.

Entrelacs serré au cœur d’une cathédrale sous-marine, le souffle des émotions. Je me lève, traverse le halo du volet et me retrouve à l’autre bout du monde, dans le silence infini de la nuit, origine de la musique et de la danse.

©JJM

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s