Tombola du Destin

31 12 18 12h17.jpg

Un oiseau de nuit s’est posé à l’instant sur le garde-corps, ce n’est pas un rêve, qu’annonce-t-il. Œil acéré, bec pointu, froissement d’ailes. Il fait trembler le halo du volet, ouvert en cette saison. Dans l’air chaud, les cyprès retiennent son envol. Jailli d’un grenier par un vasistas cassé, il est là. Sur ses rétines se déploie la ville, le Canal brille, la rue attend son bon plaisir. Les rats se cachent, qu’annonce-t-il.

Naufrage, bataille ou bel amour. Sa tête fait mille tours sur elle-même, hésite à se fixer. Tombola du destin. Bêtise, il chasse. Gare aux imprudents, fats, égarés, naïfs. Il traque. La lumière boréale du lampadaire est mystérieuse. Ô oiseau de paix, le jour te fait fuir, et là, tu crées l’illusion d’une présence, ne sais de quoi, de qui, peu importe, l’absence.

Un trou au fond des yeux, ouverts, fermés, immobile, aux aguets, il m’observe. Voit-il à travers les draps, ma peau. D’un coup, le sol s’incline, je ne bouge pas. La chambre est une grotte au cœur de la forêt. Parfum, mousse, bois pourri, musc, champignons embaument étagères et bureau. Le lit est couvert d’humus. Il suffirait d’enjamber les livres éparpillés à terre, sédimentation aléatoire, retour aux arbres immémoriaux, pour s’enfoncer dans un tunnel de feuilles, guetter un abri absolu. Étrange image tombée du plafond.

L’oiseau bouge la tête. Quel oiseau. C’est l’ombre d’une branche ou bien. Je me lève. Dans le jardin, un spot vert, enterré entre buddleia et palmier, projette sur la façade des formes fluides, silhouettes, drapés, visages, spectres nus d’un théâtre antique. Rien. J’ai soudain envie de te parler, de te serrer. L’air est doux.

©JJM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s