Jour de liesse

Les mots ont une vie si étrange. Ils se pressent,
Mais je ne dirai rien. Musique au bord des lèvres.
Oyats, vent de mer, épaule nue, jour de liesse.
La nuit, entrecoupée de douceur et de fièvre.

01 02 18

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s