Le scarabée vert

Oh brouillard matinal, nuit pâle du scarabée
Vert que je rêvais d’être, enfant déboussolé.
Sur ma main il s’affole et, bijou de Vulcain,
S’envole dans le soleil et se pose sur ton sein.

25 01 18

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s