La solitude des étoiles

Oh, délicatesse du jour, vulnérabilité de nos yeux.
Mais il a bien plu, la vie se délecte, depuis Thalès.

Je pense, pourquoi, à l’infinie solitude des étoiles,
émerveillé. Depuis longtemps éteintes, perfection

du sublime. Braises du désir sur lesquelles souffler
prend toute la vie, sinon tu sais, à quoi bon respirer.

01 07 17

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s