De madrugada

De madrugada, a veces, el universo tiembla.
De las gaviotas del río, gritos o palabras oscuras.
De vez en cuando, la luz juega con árboles y pájaros.
El alma vuela, dejando a la piedra un cuerpo aplacado.

14 05 17

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s