Le voile de la nuit

Le voile de la nuit retient tout dans ses mailles.
Chant lancinant des leurres, des amours. Oh train
de l’aube. Un rivage, le vent malmène le destin.
Danse et refuge du corps. Joie, les mots ripaillent.

24 04 17

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s