Parfum de neige

Soleil, malgré le froid. Soleil et vent et rires,
les doigts bleus d’ineffable émotion. Un air
ancien, d’Amérique ou d’Italie, sur un banc.
Parler, se taire, pourquoi. Nul mot pour dire

ce qui raye le corps, griffe les yeux, le cœur.
S’effacer, rejoindre les arbres, la vie cachée.
Buée du silence, parfum de neige. Oh croire,
se fondre dans tes regards. Je cherche, tu es

au bout d’une route escarpée. Fêlure du temps,
un oiseau s’envole. Je veux m’ouvrir, confiant,
t’offrir ma joie. Oh, folie des mots, mur dressé,

sinon il n’y a rien, scène vide. Vite une pinède,
tu sais, une falaise nue et l’océan. Là, prendre
le soleil dans mes bras, ébloui. Quelle beauté.

31 12 16

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s