Frisson de notes

Né d’une infranchissable distance, soudaine
faille ou béance, de l’étonnement, de la peur
et de la joie mêlées. Le reste, chute émaillée
de rebonds, d’envols inversés, oh, d’appels.

N’être qu’un essai, une aventure chaotique,
obsédé par l’à-pic au bout des doigts. Non,
juste une illusion, la présence en fuite d’un
halo d’ombre, de lumière et de douceur, oui.

Tenter, toujours, d’attraper au vol, mais quoi,
un rien, l’harmonie, le chant des astres, le cri
des arbres la nuit, quand le vent se tait, perdu.

Pour me rapprocher, oh, je vais si loin, si vite.
Habité par une voix et une mélodie, frisson de
notes, couleur. Je me repose parfois, là, tu sais.

31 10 16

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s