L’invisible torrent

I
La pluie se rit des toits, des fenêtres fermées, pénètre
partout, n’a que faire des paupières blessées, des cils
blanchis de sel. Indifférente à la dévastation, et aux
ruines. Les chicots de murs que la guerre fait fleurir

puent la brique mouillée, l’humidité moisie des ans,
l’histoire d’enfants sautillants au milieu des gravats.
Elle lave, aussi, met à vif la chair des rues. Croûtes
du temps et sédiments de saleté sont jetés à la mer.

Elle n’oublie pas, non plus. Elle est l’oubli. L’oubli
résiste à tout, sauf à lui-même, rappelant l’impéritie
qui le vide de sa vanité. Sa faiblesse, le fleuve hors

de son lit que la mémoire écope, l’incessante chute
du ciel et le vertige des hommes. Alors la pluie est
là. Les visages s’adoucissent, tu sais, avec le temps.

II
Au fond de l’eau, des bêtes venues d’où. Une goutte
suffit, elles pullulent, jouent. Du fond de l’œil, viser,
attendre, la pensée coule, la matière s’effrite, abrutie.
L’eau la soumet à sa belle transparence. Des scènes

se succèdent au rythme d’un torrent invisible. Pâles,
décollées, les images font signe. Une bouche parle,
je l’entends, je la vois. Il faut lire sur les lèvres. Oh,
je les touche. Il y a des rues, une chambre, des livres

lus, un corps allongé. J’ai couru en vain, n’ai pas vu
le début, l’origine. En boucle, la fin. L’eau coule sur
l’écran, sur la bouche. Les yeux piquent, rougis par

la nuit, la pluie folle, voix noyée qui fredonne, déjà
si loin, mais je l’ai entendue. La pluie est parfumée.
Je sors, je ris, l’oubli ne peut rien, les lèvres parlent.

30 07 16. Inachevé 88

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s