Transparence

La transparence, façon d’être imposée par les murs.
Taper ne sert à rien. Pourquoi, tête, poings, mots, la
bouche en pleurs. C’est vain, ridicule. Traverser, oui,
et ne plus s’arrêter. Un pas suffit, rejoindre le sourire

du chat. Se retourner n’a aucun sens, devant, dehors,
erreur de perspective, libéré de Newton, et l’Orient,
nul besoin de le chercher. À portée de main, l’étoile
à jamais brille dans ta paume, au bout de tes doigts.

Désirer. Oh, quelle vitesse, la vie, et quelle lumière.
Le soleil en pâlit. Je tiens debout. Suis-je un leurre.
Rêve, unique espoir. Tout là-bas, un éclat, Vermeer.

Une fenêtre de train, une main posée sur l’accoudoir,
menton rêveur. Le paysage défile, une plage. Et plus
rien, tout est là, transparent, ailleurs, pourtant si près.

11 07 16. Inachevé 58

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s