Offrir l’éternité

Vivre sans illusion, autant renoncer à tout. Trois
singes mimant une sagesse de vide-grenier, non.
Laisser faire le vent et la lumière. Visage exposé,
lumineux. L’illusion fait vibrer l’absence, et alors.

Le corps aime aimer, être aimé. La pensée barbote
dans les couleurs, les chants d’été, fenêtre ouverte.
Le corps recueille, frôle, s’étend, se laisse caresser.
Il joue, même mal, et alors. Si ça grince ou coince,

le savoir, et encore. Ouvrir les vannes, les chevaux
galopent sur le sable, les mort s’ennuient. Ou bien,
jeter l’art par-dessus bord. Joie de tout donner sans

rien attendre. Souffrance, dos au mur, feu. La joie
résiste, grâce, légèreté, soulève les montagnes, oui,
offre l’éternité, tu sais, et une porte claque, tant pis.

08 07 16. Inachevé 52

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s