Poisson à l’eau

Parfois le rêve se brise, silence absolu, plus rien.
Où es-tu, où sommes-nous, le monde se fissure,
l’aquarium est vide. On voudrait nager encore et
encore, il n’est pas facile de remettre un poisson à

l’eau. Il saute en tout sens, ouvre, oh, une bouche
démesurée. Il brille au soleil, les yeux écarquillés,
sans paupières, glisse entre les mains, tape le sol,
flap. Ses nageoires s’agitent, des ailes coupées, il

est sonné. Il suffoque. Allez, allez. Il faut faire vite.
En lui, une force inépuisable. Une jeunesse à fleur
de peau, vibrante sous les doigts. Une fois à l’eau,

il hésite, bouge à peine, étonné d’être. Naïf, il flotte.
Dans son œil, des traces de l’air vif. Et, mouvement
souple, il disparaît, dans un rêve, oui, le même, oui.

01 07 16. Inachevé, 38

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s