Une idée tape au hublot

Une idée parfois tape au hublot, tape encore,
n’arrête pas. Alors il faut faire quelque chose.
Couper court. S’occuper. Déplacer un verre,
éteindre, allumer la radio, boire. La chasser.

Rien n’y fait, le hublot tinte. Une image, là,
hublot carré, si lumineux, miniature persane.
Les yeux cherchent, les mains tremblent, et,
miracle, il faut laver, il faut vider la poubelle.

À la fenêtre, le ciel est, n’est rien. L’idée tape.
Oh, une petite araignée a tissé je ne sais quoi
de brillant dans le soleil, et les toits de tuiles
rappelle Lisbonne, où l’idée file, une flèche.

Grimper tout en haut de l’Alfama. Al-hama,
douceur de l’arabe. Le Tage remplit le ciel.
Prendre un verre à pied et verser lentement,
la mousse crépite. Ou Madrid, ou Florence.

Très loin, ailleurs. Voyager. Ici, hublot fêlé,
prend l’eau. Il y a avant et après, rien entre,
rien, même pas l’attente. Je n’attends plus,
l’eau entre par le nez, tu sais. Oui, tu sais.

On tousse, on crache le sel, la gorge brûle.
Petit, un scion à bout de bras, je taquinais
les poissons de roche, les crevettes, naïf.
Parfois l’un d’eux se sacrifiait, j’y croyais.

L’idée est une crevette. Transparente, hop,
elle est là, non là. Je tourne la tête, me lève,
ne pas lâcher, pas s’arrêter. Le frigo s’ouvre,
le reste n’a aucun sens, le vide ni l’absence.

Un appel du tréfonds, bourré de musiques,
de places ensoleillées, de joie, de surprises.
Les mains ne se lassent pas de chercher l’or,
le grain de ta peau, si rare, et ce fin velouté.

L’idée tape. Non, image, regards, voix, rires.
Toujours la même, et jamais. Alors que faire.
Ne pas s’arrêter de courir vers, ou bien gare.
La marée engloutit les rochers, les poissons.

L’enfant s’agrippe au sable, trop tard, il boit.
Tu es pris, jusqu’au bout, hameçon au pied.
Mais quel bonheur, aussi. Une si belle idée,
si douce, comment lui résister. Surtout pas.

04 05 16. Épiphanies 87

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s