Des ronds dans l’eau

La lumière du Détroit, une fois passé Gibraltar.
Soudain la côte disparaît, aucun appui ni repère.
Flottant, désespéré, le regard suit les mouettes.
Je remonte la rue, toujours au fond des yeux,

la houle. Dans une vitrine, un petit paquebot,
des clichés idylliques, fades, des rires plastifiés.
Mais l’eau, la moiteur des embruns sur le pont,
le petit matin hésitant entre brume et mirage.

Odeur de café au bar du salon, musique douce.
Les rues sont de plus en plus étroites, pourquoi.
J’ai dû perdre le fil, l’amour du large, le littoral.
Le ciel a la minceur d’une feuille, soleil noyé.

Derrière un petit carreau, visage, lampe bleue.
J’étouffe. On pourrait toucher, écartant les bras,
les briques brûlées par le couchant, au moment
où Tanger se devine. Là, des falaises de briques.

Les Gorges de Samaria, rien, à côté. Si belles,
si profondes, qui mènent aux galets, à la mer.
Là, une cité troglodyte, une vie secrète, rouge.
La ruelle s’enfonce dans un dédale d’ombres.

Je m’attends à voir un dauphin téter la proue.
Encadrement d’une fenêtre, fauteuil, tableau.
Tarifa, écaille blanche sur la plage, au loin,
dans un halo bleuté, mon Espagne s’éveille.

Le froid humide, salé, traverse le corps giflé
par le vent d’est. Souffle des dieux antiques.
Les murs de briques se dressent devant moi.
Il n’y a pas un bruit. Je m’arrête de marcher.

Sait-on jamais en quel lieu se déroule la vie.
Je fais des ronds dans l’eau sur un trottoir
médiéval. Quelques pas, le fleuve et l’océan.
Accoster. Est-ce si difficile. J’aimerais tant.

Mais là-bas, où l’air marin chante la beauté,
nous ressemblons à des poissons volants, et
je comprends que les voiles se perdent. Pour
les rejoindre, tu sais, il faut ouvrir les yeux.

27 04 16. Épiphanies 78

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s