La rue fraye un chemin

N’en faisant qu’à sa tête, la rue fraye
un chemin sinueux, entre bâtisses
jaunes, hangars fermés, immeubles,
cafés, magasins décorés, bruyants,
démesurés, sous néons jour et nuit.

Les lampadaires creusent des puits.
La rue, large d’un pas, court çà et là.
Un vieillard pousse sa canne, hésite.
Pégase hennit, se cabre et s’envole.
D’une poussette sort un cri terrible.

Des enfants jouent, s’entretuent, rient.
Des couples s’arrêtent, parlent, rient.
Le ciel est rayé d’avions invisibles.
La rue, hagarde, se contorsionne, vire,
elle cherche une sortie, butte contre

les avenues luxueuses, mort maquillée,
rebrousse chemin, s’enfonce. Ombre
des vieux quartiers, fenêtres borgnes.
Elle gravit la colline, surplombe, oh,
les champs, et, tout là-bas, la mer.

Un port, le soir, des pêcheurs ivres
dansent, chantent, boivent du vin de
nacre, les tables tremblent. Mais non,
il n’y a rien, la rue disparaît derrière
un mirage. Oui, passer de l’autre côté.

Une femme, jolis pieds, ballerines,
glisse à l’horizon. Montagne irisée,
il faut avancer. La rue se noie dans
le vacarme d’une place en travaux,
une statue est couchée sur le sable.

Fontaine sèche, encombrée d’outils,
les yeux vides, les mains vides, elle
s’égare, il n’y a plus rien nulle part,
ni dehors ni dedans, silence absolu,
et la ville est plongée dans le noir.

La rue se perd dans une tranchée, il
faut creuser, fouiller, dans ce vide.
S’il ne croit plus en rien ni personne,
l’être sonne creux, et dans ce creux
la rue laboure le temps et l’ailleurs.

À peine large d’un pas, elle croise,
chemin faisant, d’autres rues entêtées.
De grands arbres se dressent, offrent
leur ramure à la joie des oiseaux,
à l’appel d’une bouche entrouverte.

14 03 16. Épiphanies 35

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s